Isolation des combles perdus : les critères de performance à considérer

Les combles perdus étant des espaces inhabitables en l’état doivent être isolées pour éviter toutes déperditions énergétiques et afin de réduire la consommation énergétique d’un foyer. L’intérêt de réaliser des travaux d’isolation des combles perdus c’est pour faire des économies d’énergie qui conduit bien évidement à l’économie d’argent, mais surtout pour rendre sa maison plus confortable et agréable à vivre grâce à la régulation thermique que l’installation offre.

Parmi les méthodes qui visent à améliorer l’isolation d’un bâtiment, l’isolation des combles perdus est la plus efficace et la plus rentable. En effet, cette installation permet d’éliminer les ponts thermiques et d’améliorer fortement l’isolation de votre maison. Pourtant, il faut noter que la réalisation des travaux d’isolation des combles perdus varie en fonction de la structure de l’espace, de l’accès au comble et surtout de l’existence ou non d’un plancher.

Les techniques qui peuvent être utilisées

Les techniques d’isolation varient selon les caractéristiques des combles. En effet, nombreuses sont les méthodes qui peuvent être employées pour isoler des combles perdus. La première consiste à faire une isolation par soufflage en utilisant la laine de verre ou la laine de roche. Ce procédé est utilisé lorsque les combles sont difficilement accessibles. Si l’espace à isoler est facilement accessible, il serait préférable d’opter pour la seconde méthode, c’est-à-dire réaliser une isolation des combles par épandages manuels (généralement effectué par un technicien) ou par pose des panneaux qui va entièrement couvrir la surface du plancher. Cependant, dans le cadre de travaux d’isolation des combles, le choix des isolants doit se faire en fonction de la performance recherchée et surtout aux conditions fixées par la Règlementation thermique de 2012. Il est de ce fait conseillé de choisir les matériaux isolants conformes aux critères exigés par le crédit d’impôts.

Les critères de performance

Pour l’isolation des combles perdus, nombreuses sont les techniques qui peuvent être utilisées. Le plus important c’est que l’isolant soit posé sur le plancher bas des combles. Dans ce cas, l’isolant doit faire état d’une résistance thermique de 7m² K/W. afin d’atteindre ce taux, l’épaisseur de l’isolant doit être supérieure ou égale à 30 centimètre, cette épaisseur qui représente la surface à considérer dans les combles perdus. Même inhabitable, une ventilation mécanique contrôlée (VMC) doit être installée pour donner un confort optimal à l’intérieur du bâtiment. Afin de bénéficier de l’aide à la rénovation énergétique octroyée par le gouvernement notamment l’isolation comble 1 euro 2019, il est indispensable de remplir ces critères de performance.
Pour une bonne isolation thermique, il est toujours indispensable de demander l’avis d’un professionnel. De plus, ce type de travaux pour être bien accompli doit être effectué par un expert. En effet, les ponts thermiques représentent des risques considérables et c’est pour cette raison qu’il vaut mieux demander l’aide d’un installateur compétent et qualifié.

Le choix des matériaux

Le choix des matériaux à utiliser dépend du niveau de performance désiré, les méthodes utilisées et surtout la structure du support. Ainsi, les isolants les plus habituels sont la laine en roche (pour une isolation complète et efficace), la laine de mouton ou de cochon (pour effectuer une isolation naturelle), les isolants minces permettant de gagner un peu d’espace habitable.

Author: Bertrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *